Calendrier

Partager   

Cimetières d’Algérie : le consistoire est là pour vous

Samedi 01 octobre 2011

Dans le cadre du plan en faveur des sépultures françaises en Algérie, lancé en 2003 par le Président de la République, qui vise à réhabiliter et à rénover le plus grand nombre possible des 523 cimetières civils, le ministère des affaires étrangères et européennes a informé le Consistoire central de France, lors d’une réunion qui s’est tenue le 5 juillet au Quai d’Orsay, du prochain regroupement, en tombes collectives ou ossuaires selon le cas, de sépultures civiles françaises en Algérie. Cette mesure concerne 137 cimetières selon le tableau annexé à l'arrêté du 23 juin 2011 relatif au regroupement de sépultures civiles françaises en Algérie, dans le respect des cultes et au titre du devoir de mémoire envers les défunts.


Il nous a été rappelé que le regroupement ne touchera que les cimetières dont l’état de dégradation ne permet plus d’envisager la réhabilitation.
Les familles pouvant justifier par tout moyen de la sépulture de parents dans les cimetières mentionnés dans le tableau annexé, disposent d'un délai de quatre mois (jusqu’à la fin du mois d’octobre 2011) pour faire savoir au consul général territorialement compétent si elles souhaitent effectuer le transfert en France, à leurs frais, des restes mortels de leurs défunts.


Le Consistoire se tient à la disposition de toute famille pour les accompagner personnellement dans ces démarches.
Merci de contacter le directeur général du Consistoire Central de France, Frédéric Attali au 01 49 70 88 00 ou Jack-Yves Bohbot, vice-président du Consistoire central de France, président de la commission des cimetières d’Algérie au 06 73 56 17 73.


Télécharger la liste des cimetières
proposés pour le regroupement par la partie française,

retenue par la partie algérienne (en Pdf)



Voir plus d'événements