Calendrier

Partager   

EDITO du Grand Rabbin de France

Dimanche 09 septembre 2012

EDITO DU GRAND RABBIN DE FRANCE GILLES BERNHEIM

Septembre 2012

J’ai souvent rappelé cette position originale du judaïsme consistorial qui, tout en n’acceptant aucun compromis avec la Halakha, entend s’engager, aussi loin que possible, dans la voie de l’accueil de nos frères à la recherche de la spiritualité juive. Paraphrasant Joseph, nous disons : « êt akhénou anakhnou mevakchim – nous sommes à la recherche de nos frères ».

Persuadé qu’il existe toujours dans le cœur de chaque juif cette petite étincelle toujours prête à s’allumer et à éclairer telle la Menora, le Consistoire poursuivra sa quête de moyens propres à rapprocher de la synagogue et de la pratique religieuse ceux qui s’en sont momentanément éloignés.

Cette quête doit s’exprimer par deux démarches convergentes : des synagogues remplissant pleinement leur vocation de Batei Knesset et Batei Midrach d’une part, et des familles inspirées par la Yirat Chamaïm (crainte de D-ieu) et l’Ahavat Israël (l’amour d’Israël), généreusement ouvertes à tous ceux qui ne savent pas ou ne savent plus « poser de question » d’autre part. A leur sujet la Haggada nous dit textuellement : « At petakh lo », « ouvre lui ». Créons donc ou recréons dans le cadre de la synagogue, l’éducation juive permanente pour les tout-petits, les adolescents, les adultes, les mères de famille…

Ainsi la pratique religieuse pourra-t-elle se faire sur la base de la conscience d’appartenir au grand peuple du Livre, un peuple solidaire pour lequel les Mitsvot sont un impératif catégorique et le moyen privilégié de réaliser pleinement sa vocation.

A l’aube d’une année nouvelle, il est de tradition de formuler des vœux mais aussi de dire notre gratitude aux centaines de juifs disséminés aux différents coins de l’Hexagone, réunis au sein de conseils d’administrations et d’associations dont la majeure partie adhère au Consistoire Central, et qui se dévouent en permanence pour assurer la continuité du judaïsme synagogal.

Ils sont rabbins, officiants ou enseignants, ils sont administrateurs de synagogues ou des Consistoires régionaux. Ils ont de lourdes responsabilités et le souci de servir l’ensemble de nos coreligionnaires, les bénévoles parmi eux ajoutant à leurs occupations personnelles des charges souvent écrasantes.

Ils sont animés de cette foi qui a été celle du judaïsme de toujours et la solidarité n’est pas pour eux un vain mot. Ils ne conçoivent pas que la vie suive un cours normal si un jeune juif n’a pas reçu une éducation religieuse adéquate, qu’un mariage puisse être célébré autrement que selon les règles religieuses, ou que les familles consomment des produits non autorisés par la halakha.

Je crois qu’il est de notre devoir de rendre à ces fidèles serviteurs de la communauté l’hommage qu’ils méritent. Grâce à eux, dans notre société où l’on voyage de plus en plus, le juif hors de sa ville ne sera pas désorienté et pourra trouver dans chacune de nos cultuelles à qui s’adresser et où s’adresser. Cet annuaire, qui n’a d’autre préoccupation que celle d’être utile, est aussi un témoignage de reconnaissance à ceux qui luttent pour la sauvegarde de notre patrimoine spirituel.

Je souhaite à chacun d’entre vous et à tous ceux que vous chérissez une année 5773 douce et sereine, fervente, appliquée et féconde en accomplissements spirituels et matériels, une bonne santé et la réussite de vos projets.

Que cette année nouvelle apporte la paix à l’Etat d’Israël.

Que le Tout-Puissant bénisse et protège la Communauté juive de France et tous les juifs à travers le monde.

Qu’Il manifeste sa providence à tous les hommes.


Voir plus d'événements